Cher internaute,

Nous espérons que vous trouverez dans notre site des éléments d' information, des pistes de réflexion et des axes de recherche dans le champ de la pédopsychiatrie.

  • Nous n’avons pas vocation à répondre à des demandes individuelles de conseils, d'aide et de soutien psychologique.
  • Nous ne sommes pas habilités à vous aider dans vos recherches de stages ou d’emploi dans quelque domaine que ce soit.

En revanche, nous étudierons avec plaisir les propositions de publications en ligne de vos propres recherches ou d'annonces de journées de travail dans notre domaine d’intérêt.

Une seule adresse pour nous contacter : webmaster@psynem.org.

Cordialement
L’équipe de Psynem

Colloque Babylone : Le souvenir d’enfance

Colloque Franco-Israélien
Département de Psychiatrie de l’Institut Mutualiste Montsouris, Paris
Département d’Herméneutique et d’Etudes Culturelles de l’Université Bar-Ilan, Israël
Ecole des Etudes Culturelles de l’Université de Tel-Aviv, Israël

J’habitais le XIXe siècle comme un mollusque habite sa coquille, et ce siècle maintenant se trouve devant moi, creux comme une coquille vide.
Je la porte à mon Oreille.
Walter Benjamin, La Commerelle, Enfance berlinoise
Er-innerung,
cette mémoire n’appartient pas à quelqu’un
mais au langage prononcé par quelqu’un

Pierre Fédida, L’interlocuteur

Quel lien intime noue la remémoration au langage ? Que nous dit l’acousticité de l’écriture? De quoi se souvient la petite phrase musicale de Proust ? Si nous relions l’écriture de la sensation au travail involontaire du mémoire, comment entendre les retours en arrière de l’écrivain-interprète ? Pensons tout particulièrement au souvenir d’enfance et à sa coalescence emblématique de mémoire et de l’écriture – littéraire ou filmique, de réalité psychique et de la réalité de l’histoire, de sa qualité photographique, ou aporétique :

J’aimerais qu’il existe des lieux stables, immobiles, intangibles, intouchés et presque intouchables, immuables, enracinés; des lieux qui seraient des références, des points de départ, des sources.
Mon pays natal, le berceau de ma famille, la maison où je serais né, l’arbre que j’aurais vu grandir
(que mon père aurait planté le jour de ma naissance),
le grenier de mon enfance empli de souvenirs intacts. De tels lieux n’existent pas …

Georges Perec, Espèces d’espaces

À l’écoute de l’histoire, restituons le texte de l’enfance :
Perec, Kafka, Benjamin, Beauvoir, Woolf, Mansfield, Gide, Prévost, Leiris, Rilke.

Pour en savoir plus…