Travail psychanalytique dans les groupes d'analyse de la pratique, de supervision, de formation

Une part très importante du travail des psychothérapeutes et psychanalystes consiste à animer desgroupes d’« analyse de la pratique », de « supervision », de « formation ». Ces dispositifs sont à géométrievariable, tant en ce qui concerne la demande, le cadre, la composition des groupes. Comment est-on psychanalyste dans des dispositifs aussi polymorphes et aussi éloignés de la « cure type » ?

La psychanalyse, dans sa dimension « clinique », cherchant à toujours s’approcher de la singularité des situations, a su s’ajuster à divers contextes, comme le travail avec les enfants, les familles, les groupes.

Un travail psychanalytique s’opère dans ces dispositifs d’analyse des pratiques, de supervision ou de formation, d’abord parce que ces derniers ont, pour une part, une filiation psychanalytique (représentée entre autres par les groupes dits « Balint »), et ensuite parce que l’inconscient s’y manifeste comme il se manifeste dans n’importe quelle interaction humaine, et l’écoute de la réalité psychique est bien l’un des éléments fondamentaux de la pratique dans ces espaces.

Mais quelle est la nature du travail psychanalytique qui s’y réalise ? Quelles sont ses conditions de possibilité et quelles limites rencontre-t-il ?  Comment la transmission de la psychanalyse s’y déploie-t-elle ?