Quelles psychothérapies pour bébé ? Les soins parents-bébés

La prise en charge des bébés évolue, ainsi que celle des parents. De nouveaux dispositifs de soins sont mis en place. Comment envisager leur pertinence ? Comment affiner le diagnostic du soin ? Quelles méthodes utiliser ? Comment aider les parents à aller consulter ? Ce colloque vise une confrontation entre les praticiens du soin et l'avancée des recherches dans ce domaine.

 

 

Pendant de nombreuses années l’idée même de souffrance des bébés n’était pas envisageable. De nos jours des soins psychiques sont très spécialement mis en place pour eux. Comment caractériser alors la spécificité de cette prise en charge ? Est-elle vraiment différente de celle d’un enfant plus grand ? Doit-on apprendre de nouvelles techniques pour les soigner ?

La place de la mère a été très vite reconnue comme essentielle. Celle du père, voire de la famille, est maintenant plus acquise. Les troubles de la parentalité ont été par ailleurs mieux explorés, tandis que progresse l’idée de prévention précoce et anténatale. La plus grande sensibilisation du public, le travail en réseau des différents professionnels en périnatalité ou dans la petite enfance, le développement des indications et possibilités de prise en charge ont ainsi mis au centre du soin les relations parents-bébé. De nombreux dispositifs ont été ainsi mis en place : thérapie mère-bébé ou de la triade, groupe parents-bébé avec utilisation de médiation, jardin thérapeutique en direction des enfants, groupes de parents, thérapie familiale, transculturelle.

Par ailleurs différentes théories accompagnent aussi ces changements dans les pratiques. L'approche psychanalytique du bébé se développe, de nombreuses méthodes voient le jour, tandis que la recherche met de plus en plus à jour de nouvelles données sur le développement du bébé, sa situation fœtale, ses liens, l’intersubjectivité, les enveloppes psychiques, la dépression maternelle du post-partum ou les troubles de la parentalité.

L’objectif de ce colloque est de faire le point sur ces avancées, susciter des confrontations entre praticiens et chercheurs et expliciter les problèmes que posent les soins parents-bébés :

  • Comment le travail de lien mis au centre de l’approche psychanalytique permet-il de dégager un espace thérapeutique ? Comment alors envisager le processus associatif, la dynamique transférentielle ou la place de l’interprétation ? Le travail de l’attention mis en avant pour le bébé se substitue-t-il au rôle de la parole et de la verbalisation dans le soin ?
  • Comment la référence à la réflexivité, à l’attachement et à la mentalisation sont-elles une aide en psychothérapie ? Quelles méthodes utiliser ?
  • Les grilles d’évaluation évoluent. Quelles sont celles qui sont utilisées ? Comment envisager la révision de la « Zero-to-three » en « Zero-to-five » ? Comment repérer les signes de souffrances précoces ? Quelle place pour le diagnostic  ?
  • Les pères se sentent de plus en plus concernés. Comment répondre aux besoins des parents ? Quelle place le bébé a-t-il dans sa famille, dans sa culture ? Comment nos institutions, médicales, éducatives, prennent-telle en charge la souffrance des bébés ?
  • Comment plus largement envisager la place et la fonction des différents dispositifs de thérapie, de soin et de prévention pour la prise en charge des bébés ? Comment la demande se construit-elle ? De quel temps avons-nous besoin ? Quelle est l’offre de soin ? Comment la pluridisciplinarité participe-t-elle au soin ?

Conférenciers : Miri KEREN (Israël), Francine De MONTIGNY (Canada), Sandra RUSCONI (Suisse), Bernard GOLSE, Michèle POLLAK-CORNILLOT, Régine PRAT (Paris),

Avec comme premiers intervenants : Bérangère BEAUQUIER-MACCOTTA, Patrick BEN SOUSSAN, Laetitia BRUN-BARASSI, Sarah BYDLOWSKI, Jacques DAYAN, Michel DUGNAT, Antoine GUEDENEY, Sylvain MISSONNIER, Dominique PLUCHE-GALMICHE, Emmanuel REICHMANN, Joëlle ROCHETTE, Claire SQUIRES, Sylvie VIAUX-SAVELON, Christelle VIODE.

Site du colloque : http://www.univ-fcomte.fr/psychotherapie-du-bebe