Cher internaute,

Nous espérons que vous trouverez dans notre site des éléments d' information, des pistes de réflexion et des axes de recherche dans le champ de la pédopsychiatrie.

  • Nous n’avons pas vocation à répondre à des demandes individuelles de conseils, d'aide et de soutien psychologique.
  • Nous ne sommes pas habilités à vous aider dans vos recherches de stages ou d’emploi dans quelque domaine que ce soit.

En revanche, nous étudierons avec plaisir les propositions de publications en ligne de vos propres recherches ou d'annonces de journées de travail dans notre domaine d’intérêt.

Une seule adresse pour nous contacter : webmaster@psynem.org.

Cordialement
L’équipe de Psynem

Anne-Marie Latour, Les images du corps pré-contenantes

 

De nombreuses et récurrentes observations en pataugeoire des jeux, manipulations ou comportements d’enfants atteints d’autisme ou de carences graves montrent qu’il existe une étape longue et spécifique dans la construction de leur image du corps précédant l’émergence des enveloppes psychiques. Cette étape où le corps et l’environnement sont ressentis indistinctement dans leur dimension matérielle et formelle et non comme source d’expérience organisatrice partagée et partageable avec autrui, est celle de la formation des images du corps pré-contenantes ; celles-ci sont pré-conscientes, figurables et directement liées aux ressentis corporels dans lesquels émotions et sensations ne sont pas encore discriminées. Elles obéissent à une logique topographique observable dans le comportement et les manipulations d’objets. Ces images pré-contenantes sont en rapport avec une faillite de la psychomotricité précoce mais représentent la lutte du moi pour la survie psychique.

Cette contribution emprunte beaucoup aux travaux de D.Anzieu sur le Moi-peau.