Cher internaute,

Nous espérons que vous trouverez dans notre site des éléments d' information, des pistes de réflexion et des axes de recherche dans le champ de la pédopsychiatrie.

  • Nous n’avons pas vocation à répondre à des demandes individuelles de conseils, d'aide et de soutien psychologique.
  • Nous ne sommes pas habilités à vous aider dans vos recherches de stages ou d’emploi dans quelque domaine que ce soit.

En revanche, nous étudierons avec plaisir les propositions de publications en ligne de vos propres recherches ou d'annonces de journées de travail dans notre domaine d’intérêt.

Une seule adresse pour nous contacter : webmaster@psynem.org.

Cordialement
L’équipe de Psynem

Colloque À la lisière de la procréation médicalement assistée

Le professeur Corcos vous invite au 2e colloque Science, techniques, responsabilité et éthique À la lisière de la procréation médicalement assistée le jeudi 4 octobre 2012.

Organisateurs : Dr Luis Alvarez, Pédopsychiatre, IPP & IMM, Dr Véronique Cayol, Gynécologue Obstétricien, Hôpital Necker

L’aide médicale à la procréation (AMP) constitue un indéniable progrès conquis grâce à des avancées scientifiques majeures et des prouesses techniques considérables. La portée d’une médecine qui repousse à ce point l’inconnu dépasse le cadre de l’intimité d’un couple en désir d’enfant pour interroger la place de cet enfant à naître dans les sociétés occidentales aisées. De plus, les connaissances et les techniques acquises portent la promesse de nouvelles thérapeutiques forgées par la recherche sur les cellules embryonnaires.

Cependant, l’histoire nous montre qu’il n’y a pas de progrès sans part d’ombre et que les avancées scientifiques n’annulent pas le questionnement existentiel, mais le recyclent en produisant de nouvelles questions. De ces découvertes surgissent des tensions qu’il faudrait pouvoir accorder entre désir de savoir et transgression, entre éthique et pouvoir, entre raison et fascination.

Cette deuxième journée de réflexion sur les questions éthiques soulevées par l’AMP, tentera de l’interroger à sa périphérie, à partir de cette lisière sensible qui entoure l’intelligence scientifique où des ombres se profilent et où des paradoxes se dressent.

La France compte 800.000 naissances par an, parmi lesquelles 20.000 sont obtenues par AMP. Un tel essor s’est accompagné de la congélation croissante d’embryons surnuméraires ; près de 150.000 d’entre eux sont conservés dans l’azote et ne font plus l’objet d’un projet parental.

Le parcours entrepris par les couples désireux d’une AMP est éprouvant et tortueux. 50% des couples sortent du parcours de l’AMP sans enfant et 20% conçoivent « naturellement ».

Par ailleurs, l’utilisation de cellules souches embryonnaires est interdite en France, sauf dérogation exceptionnelle délivrée par l’Agence de la Biomédecine (loi de Bioéthique de 1994, confirmée en 2004) et à la condition que le travail de recherche comporte des « implications thérapeutiques ». Les cellules souches ne peuvent provenir que d’un embryon surnuméraire, et la recherche sur de telles cellules aboutit à la destruction de l’embryon. L’ambiguïté de la loi s’insinue à l’endroit où elle interdit la création d’embryons humains à des fins de recherche, pour l’autoriser sur des embryons crées pour le désir des adultes lorsque ce désir ne les concerne plus. La présence ou l’absence de projet parental accordent-elles une valeur différente à l’embryon, sous la caution de la loi ? Les embryons surnuméraires semblent questionner les fondements de nos cadres légaux, de notre mode de filiation et de notre projet de société à la manière de revenants fantasmés qui risquent de nous hanter durablement si nous n’y prenons gare.

Programme de la journée (non definitif)

  • Monsieur le Professeur BERCHE, Doyen de la Faculté de médecine Paris Descartes, Professeur de Microbiologie, Hôpital Necker
  • Madame le Docteur BYDLOWSKI, Psychiatre, psychothérapeute, directrice de recherche émérite de l’Inserm
  • Madame le Docteur EPELBOIN, Gynécologue Obstétricienne, spécialiste d’AMP, Hôpital Bichat
  • Monsieur le Professeur MUNNICH, Chef du service de génétique, Hôpital Necker, Université René Descartes
  • Monsieur le Professeur FRYDMAN, Gynécologue Obstétricien, Université Paris Diderot, Paris VII
  • Monsieur le Professeur GAYON, Philosophe, Directeur de l'Institut d’Histoire et de Philosophie des Sciences et Techniques, Université de Paris I
  • Monsieur le Professeur CORCOS, Chef du service du Département de Psychiatrie de l’adolescent et du jeune adulte, Institut Mutualiste Montsouris, Université René Descartes

Entrée libre. Pré-inscription obligatoire à l'adresse suivante: corinne.dugre-lebigre@imm.fr

En partenariat avec le CFE pour la formation permanente : Centre de Formation de l’Essonne, 23 rue des Ateliers, 91350 Grigny ; N° de Déclaration d’activité de formation : 11 91 02124 91

Le programme définitif sera envoyé début juin.